Skip to main content

Ce que dit la loi :

Le terme «massage» n’est utilisé que pour traduire des termes étrangers en français. Conformément à la loi du 30 avril 1946 et au décret N°60665 du 4 juillet 1960 et à l’article L489 et à celui du 8 octobre 1996, il ne s’agit nullement de massage médical ou de kinésithérapie mais de techniques de bien être dans la relaxation physique et détente, libératrice de tout stress.

Mes engagements :

En tant que praticienne en massages de bien-être, j’exerce mon travail dans le respect de la vie privée, de la dignité et de la liberté de mes clients.
Je tiens compte de mes limites et aptitudes, de mes connaissances ainsi que des moyens dont je dispose. Je n’entreprends pas des services pour lesquels je n’ai pas été formée.
Si j’évalue que mon patient en a besoin, je le dirigerais vers un thérapeute adéquate.
Je respecte les règles de base de l’hygiène personnelle et vestimentaire afin de ne pas indisposer mes clients.
Je respecte le droit à l’intimité et à la pudeur de mes clients, tant lors de ma pratique que lors du déshabillage et habillage.
Je m’abstiens à poser des diagnostics d’ordre médical et/ou critiquer les avis et conseils des professionnels de la santé.

(Extrait du code de déontologie de la FFMBE)